Notre approche des animaux

Notre approche des animaux

Approcher des animaux sauvages correctement demande des connaissances et de l'expérience. Une bonne approche permet de belles observations et des animaux non stressés. Tout le monde y gagne! 


Si vous avez parcouru les pages de ce site internet vous avez certainement lu la phrase suivante : « Nager avec les baleines est une chance, agissons respectueusement pour que cela dure encore longtemps ».

Pour nous ces mots ont une réelle importance, un sens profond. Cela signifie que l’homme dans l’océan est un étranger, s'y immerger c’est pénétrer dans un monde habité par d’autres espèces qui y ont leurs habitudes, leurs repères et y trouvent leur tranquillité. Cela devrait être pareil sur la terre ferme me direz vous ! Oui, les continents n’appartiennent pas plus à l’homme que l’océan. Homo sapiens apprend petit à petit que les espèces non humaines qui peuplent cette planète, ont la même légitimité que lui à y vivre. Nous commençons à comprendre que nous faisons partie d’un ensemble subtilement équilibré que notre comportement, souvent irresponsable a mis à mal.

Quand nous observons la nature et les animaux sauvages, nous renouons avec ce lien indéfectible mais souvent oublié qui nous unis aux autres espèces. Sauvage signifie simplement « qui vit en liberté » et capter le regard d’une baleine, d’un dauphin ou d’un requin ravive en nous ce sentiment si cher à nos yeux ; liberté. Sauvage vient du latin silvaticus qui veut dire « forêt ». L’homme, au cours de son histoire a déployé tellement d’efforts et d’ingéniosité pour se « détacher » de la nature que même les mots en ont perdu leur latin. Aujourd’hui les synonymes de sauvage ont tous une connotation primitive, féroce, en tout cas négative. Pourtant la cruauté est bien rare dans le monde sauvage au vu de ce qu’elle peut l'être dans la vie des hommes. 

Nagez aux côtés d’une baleine et vous constaterez qu’elle n’éprouve aucune rancoeur envers notre espèce, alors que nous étions à un cheveu d’exterminer la sienne. Comme si elle nous avait pardonné, nous invitant à faire table rase du passé en se concentrant sur le présent ; vous et elle, face à face. Un géant de 15 m et 30 tonnes, pourtant pas le moindre sentiment de domination dans son comportement, au mieux de la curiosité et une folle envie de jouer, au pire de l’indifférence.

Un comportement fuyant n'implique pas un manque de curiosité de la part d'un animal, il indique plutôt avoir été approché trop précipitamment. Avec un peu de patience l’issue de la rencontre aurait pu être bien différente.

La première chose, après avoir repéré un animal est de l’identifier. De quelle espèce s'agit il, de quel type d’individu, mâle, femelle, adulte, juvénile ? Il faut ensuite déterminer son activité, jeu, déplacement, repos, parade, prédation, fuite. Après cela seulement, le travail d’approche pourra commencer, doucement évidemment, avec prudence. Le but étant de ne pas paraître agressif, de ne pas être identifié comme un danger. Dans le même temps on pourra se faire une idée du caractère de ou des individus que l’on observe, timides, curieux, indifférents ; l’approche bien sûr s’y adaptera.

C’est ce que nous voulons vous offrir avec Mokarran Diving, des approches respectueuses des animaux pour les observer vivre de manière non intrusive et s’autoriser une interaction seulement quand l’animal nous y autorise. Savoir observer, patienter, rester en retrait pour mieux approcher. Notre expérience de la vie sauvage nous a toujours prouvé que la patience est une vertu souvent récompensée.

Tout le travail de l’équipe de Whale Watching Tahiti depuis plus de 10 ans va dans ce sens. Une meilleure compréhension des animaux et de leur environnement pour de meilleures approches. Vous trouverez plus de détails sur nos expériences professionnelles et personnelles sur la page « l’équipe ».